Charte

Le réseau HiPhiSciTech

1. Objet du réseau

Lancé en 2013, le réseau HiPhiSciTech regroupe les personnes exerçant des activités d’accompagnement de la recherche dans le domaine de l’histoire et de la philosophie des sciences et techniques. S’il s’adresse prioritairement aux personnels IT et BIATSS, il est susceptible de concerner et d’intéresser également des chercheurs, et d’autres personnes au-delà de la sphère académique.

2. Objectifs

En s’appuyant sur la communauté de ses membres, élargie le cas échéant à la communauté de recherche HPST dans son ensemble, le réseau vise à :

  • initier des projets communs ou aider à leur réalisation collective
  • constituer un forum au sein duquel savoirs, savoir-faire et expériences peuvent être partagés
  • permettre la mutualisation des compétences techniques et de ressources diverses
  • mener une veille sur des activités spécifiques au domaine HPST

Par ailleurs, le réseau œuvre à la visibilité des métiers de l’accompagnement de la recherche et à la reconnaissance de l’expertise de ses acteurs.

Fonctionnement du réseau

1. Adhésion

L’adhésion, sur la base du volontariat, est ouverte à tout professionnel se reconnaissant dans l’objet du réseau et souhaitant contribuer à la réalisation de ses objectifs. Les membres prennent part aux activités du réseau selon leurs moyens, en participant aux projets en cours ou en proposant de nouveaux projets, et dans un esprit d’échange et d’intérêt réciproque.

2. Animation

L’animation du réseau est assurée par un groupe informel et ouvert, aux réunions duquel sont conviés tous les membres qui souhaitent s’impliquer dans son fonctionnement. Le groupe se réunit deux à trois fois par an. Il examine les activités du réseau, les propositions de projets, veille au fonctionnement courant, prend en charge la promotion du réseau et gère ses relations avec les institutions du domaine. Les décisions sont arrêtées par voie de consensus.

3. Groupes de travail et projets

Le réseau est structuré en groupes de travail répondant à des thématiques diverses : documentation et open access ; administration et pilotage ; médiation et culture scientifique ; humanités numériques ; compétences et métiers. Cette liste n’est pas exhaustive et pourra s’enrichir au fur et à mesure des propositions des membres. Les groupes de travail accueillent des projets spécifiques répondant aux objectifs du réseau, et facilitent leur réalisation. Les productions résultant des projets mentionnent explicitement le nom du réseau.

4. Communication

Comme le réseau vise à constituer un lieu d’échange, il repose pour sa communication (tant en interne que vers l’extérieur) sur la liberté et la transparence dans la circulation de l’information

Aller à la barre d’outils