Pierre Edouard Bour

Je travaille à Nancy, au Laboratoire d’Histoire des Sciences et de Philosophie – Archives Henri Poincaré, depuis 2005, après quelques années d’une autre vie en tant qu’enseignant de philosophie dans le secondaire.

Dans mon équipe, je suis chargé de diverses tâches relevant typiquement de l’accompagnement de la recherche : médiation et valorisation scientifique (fonds d’archives et plus généralement résultats de la recherche), gestion de certaines applications web (site institutionnel, wikis), suivi administratif des demandes de subventions et aide au montage de dossiers. Je suis membre élu du conseil du pôle scientifique « Connaissance Langage Communication Sociétés », qui regroupe les équipes de recherche en Sciences Humaines et sociales de l’Université de Lorraine.

Je participe ou ai participé à plusieurs projets régionaux, nationaux ou internationaux :

  • enquêtes du Comité National Français d’Histoire et de Philosophie des Sciences sur la recherche en logique et histoire et philosophie des sciences et des techniques en France (2007 & 2013) [coordinateur technique]
  • organisation du 14e Congrès de Logique, Méthodologie et Philosophie des Sciences (2011) [secrétaire général et co-éditeur des Actes]
  • réalisation d’un portail de l’histoire des sciences et techniques en Lorraine (2013) [coordinateur]
  • réseau professionnel HiPhiSciTech (2013) [co-animateur]

Côté recherche, même si je n’ai plus la disponibilité suffisante pour mener une activité propre très poussée, je participe à plusieurs projets du laboratoire et co-dirige (avec Christophe Bouriau et Oliver Schlaudt) un projet sur l’histoire du néo-kantisme en France et Allemagne de 1850 à 1950. Je participe aux travaux de l’Académie Helmholtz, groupe de recherche et de traduction pluridisciplinaire. Mes centres d’intérêt principaux sont le pragmatisme américain (notamment Peirce), la philosophe de l’action et l’épistémologie, dans une veine plutôt analytique. Depuis deux ans, je m’intéresse de plus en plus aux concepts et aux méthodes de la culture scientifique et technique, et à la place qu’y occupent les sciences humaines et sociales.